Vous êtes ici : Home » Actualités Web » Sites Web / Portails » Orage dans le ciel de twitter
Samedi, 30 Nov 2013

Orage dans le ciel de twitter

Sites Web - Portails Samedi, 18 Juillet 2009 22:37

Cette semaine a été difficile pour Twitter. En effet, des informations confidentielles sur le groupe ont été récupérées par un petit curieux, et transmises à différents sites, dont celui de TechCrunch.

Tout semble commencer il y a un mois, un hacker, nommé Hacker Croll, a réussi à accéder à la boite Gmail d'un employé de Twitter. Avec cet accès, il a aussi pu accéder aux autres applications Google liées au compte Gmail (agenda, partage de documents...). Malheureusement, l'employé utilisait les outils de Google dans le cadre de son travail, mettant donc à disposition une mine d'informations.

 

Une fois les documents récupérés, le hacker a contacté TechCrunch qui s'est permis de diffuser certaines informations, tout en prévenant Twitter du larcin....

 

Dans les différentes informations publiées, on y retrouve principalement des données sur la situation économique du groupe ainsi que ses prévisions pour les années à venir. On apprend par exemple que le groupe comptait gagner 400?000 dollars au troisième trimestre 2009, et vise les 140 millions de dollars pour 2010.

 

Mais Hacker Croll ne semble pas s'être arrêté là, et aurait aussi piraté le compte de la femme d’Evan Williams (co-fondateur de Twitter), et aurait récupéré différentes informations bancaires, qu'il aurait diffusé sur internet.

 

Pour Biz Stone (cofondateur de Twitter), les données diffusées sont obsolètes. Alors que Evan Williams se dit "alarmé de voir à quel point nous sommes, pour la plupart d'entre nous, vulnérables sur le net".

 

Evidemment Google est pointé du doigt dans cette affaire, mais se défend en affirmant qu'il est de la responsabilité de chaque entreprise de veiller à ce que les mots de passe permettant d'accéder à des documents stockés sur internet ne tombent pas entre de mauvaises mains.

Laissez un commentaire

Assurez-vous que les champs obligatoires (*) soient bien renseignés.

Le code HTML est supporté.